Inscrivez-vous aux pushs notifications de la rédac !
personnalité mini Femmes poignée de cadenas mode pack supérieure Beige main Sac bandoulière soirée à à boîte FZHLY sac brique sac à zFw4wv personnalité mini Femmes poignée de cadenas mode pack supérieure Beige main Sac bandoulière soirée à à boîte FZHLY sac brique sac à zFw4wv personnalité mini Femmes poignée de cadenas mode pack supérieure Beige main Sac bandoulière soirée à à boîte FZHLY sac brique sac à zFw4wv personnalité mini Femmes poignée de cadenas mode pack supérieure Beige main Sac bandoulière soirée à à boîte FZHLY sac brique sac à zFw4wv personnalité mini Femmes poignée de cadenas mode pack supérieure Beige main Sac bandoulière soirée à à boîte FZHLY sac brique sac à zFw4wv personnalité mini Femmes poignée de cadenas mode pack supérieure Beige main Sac bandoulière soirée à à boîte FZHLY sac brique sac à zFw4wv
AdChoices

personnalité mini Femmes poignée de cadenas mode pack supérieure Beige main Sac bandoulière soirée à à boîte FZHLY sac brique sac à zFw4wv

Elle est nécessaire à la construction psychique de l’enfant, affirme le pédopsychiatre Daniel Marcelli dans son dernier livre. À condition qu’elle respecte son intégrité et son intelligence, et que nous ne la confondions pas avec la soumission.

Bernadette Costa-Prades

Sommaire



A découvrir

Daniel Marcelli, pédopsychiatre, professeur à la faculté de médecine, est chef du service psychiatrie infanto-juvénile du CHU de Poitiers, dans la Vienne. Il préside également le conseil scientifique de la Fédération nationale des écoles des parents et des éducateurs, et collabore à Psychologies magazine. Son dernier ouvrage, Il est permis d’obéir, l’obéissance n’est pas la soumission, vient de paraître chez Albin Michel (220 p, 17 €).

Dans une éducation qui prône l’épanouissement, l’obéissance a mauvaise presse. En partie parce qu’elle est injustement confondue avec la soumission. « Mais ça n’en est pas ! affirme le pédopsychiatre Daniel Marcelli. C’est une construction culturelle, qui demande aussi aux parents de se contrôler : comme leur enfant, ils sont en proie à des pulsions de toute-puissance qu’ils doivent contenir quand ils lui demandent d’obéir. C’est de ce mouvement de retenue que naît l’obéissance intelligente, basée sur le respect mutuel. L’enfant accepte alors de leur faire confiance, car il sent qu’ils ne le font pas pour jouir d’un pouvoir sans limites sur lui. »

Contrairement à celle obtenue par la contrainte, la menace, l’humiliation ou encore le chantage affectif, l’obéissance intelligente fait appel à sa participation active. Quand et comment la mettre en place ? Les pistes de Daniel Marcelli.

Accorder des permissions

La question de l’obéissance se pose dès qu’un bébé commence à se déplacer, vers 1 an. Comment le faire obéir ? En lui permettant de toucher à tout ce qui n’est pas dangereux. C’est parce qu’il aura beaucoup d’autorisations qu’il acceptera d’être frustré de temps en temps. Prenons l’exemple de l’enfant qui vient de saisir un couteau. Si le parent limite les interdits, il demandera calmement : « Donne-moi ce couteau. » L’enfant qui n’est pas tenté par les transgressions le donnera sans problème. Car il sait que, si son père ou sa mère lui interdit de toucher cet objet, il doit y avoir une bonne raison, puisque, d’habitude, il a la permission d’explorer le monde.

Expliquer... dans un second temps

À l’autoritaire : « C’est comme ça, un point c’est tout ! » asséné aux tout-petits, ont succédé les longs discours explicatifs des parents désireux de respecter leur intelligence. L’intention est louable, mais elle n’atteint pas son objectif, car ces interminables justifications « insécurisent » l’enfant (si mon père et ma mère étaient convaincus de ce qu’ils disent, ils n’en rajouteraient pas autant). Reprenons l’exemple du couteau : dans l’obéissance intelligente, l’explication sur le danger devrait arriver après l’ordre de lâcher l’objet, et non avant. Pourquoi ? Parce que, dans cette expérience, parents et enfant sont respectés dans leurs rôles. Le plus jeune obéit tout en restant actif – c’est lui qui ouvre la main – et apprend quelque chose du monde. Et l’adulte est reconnu dans son autorité. Plus tard, vers 6-7 ans, le même mode de communication se poursuivra, tout en privilégiant une obéissance qui respecte la singularité de l’enfant et fait appel à sa réflexion. Un exemple : le parent pose clairement l’heure du coucher, en tenant compte du rythme particulier de son enfant. « C’est l’heure d’aller te coucher, mais comme tu es un petit dormeur, si tu n’as pas sommeil, tu peux lire une bande dessinée dans ton lit. »

1
2
3

Discutez-en : sur le forum Education

Tests Education

Vos contenus préférés

Commentaires

Pour réagir

ou

Inscrivez-vous
  • maurice59000 - 08/04/2011

    Déjà, je suis choqué rien que par le titre de l'article : "Réhabilitons l'obéissance !"... Mais où est-elle passée ? Pourquoi s'en est-elle allée ? Théorie du complot, théorie du complot !

  • lusuma - 21/03/2011

    oaconform je suis surprise par votre commentaire ,avez vous compris l'exposé? avez -vous des enfants? Au contraire je pense que tout est dit dans l'exposé et faire grandir son enfant,dans le respect de lui même et de l'autre oblige à faire respecter les règles de vie. Attention tous les enfants ... lire la suite

  • oaconform - 10/01/2011

    en MARIUS pour bandoulière LE femme besace PAUL souple sac ROUEN cuir xtHZTwSq

    L'exposé de Monsieur Marchelli est plutôt navrant. La connaissance de l'enfant est encore limitée, pour les adultes, par leur ego et d'autre part subordonnée aux idéologies dominantes/toutes-puissantes. L'obéissance est nécessaire seulement quand on n'a ni le temps ni les moyens de respecter ... lire la suite

  • francoisbertrand - 05/10/2009

    ben heureusement qu'y en a des qui z'ont fait des études... enfin un truisme utile ! les enfants ont besoin de barrières pour se tenir, ils aont aussi besoin de la confrontation à la réalité, qui peut contrarier leur volonté ; la relation parents-enfants est faite d'équilibres, de dialectiqu ... lire la suite

A lire également

main Beige à à brique poignée sac sac supérieure pack de Femmes mini à FZHLY cadenas personnalité mode Sac soirée boîte bandoulière
Restez connecté à Psychologies

A votre avis ?

Voir les résultats

Votre avis compte!
Aidez-nous à rendre ensemble la publicité en ligne intéressante!
Nous vous remercions de bien vouloir prendre quelques minutes et répondre à de simples questions.
Bien sûr, toutes les informations que vous nous donnerez seront traitées confidentiellement et analysées de manière 100% anonyme.
Nous vous remercions de votre coopération!
participer